Tuyauterie | Accueil

de Philippe Blasband

avec Tania Garbarski et Charlie Dupont

du 12 au 23 Juillet 2016

  • Durée: 1h10'
  • Horaires: Tous les soirs à 20h SAUF les 13, 15, 17, 20 et 22 juillet à 19h (relâche : le 18 juillet)
  • A partir de: 12 ans
  • Plein tarif : CHF 30.-
    AVS / AI / Chômeurs : CHF 20.-
    -20ans / Etudiants / Professionnels : CHF15.-
    Groupements d’aînés / Carte 20ans/20frs : CHF 10.-

Afin de perpétuer les liens tissés depuis 2014 avec le Théâtre Le Public de Bruxelles, la Belgique sera mise à l’honneur avec la pièce Tuyauterie. Ecrite et mise en scène par l’écrivain et cinéaste Philippe Blasband, connu également comme scénariste pour les films Une liaison pornographique et Irina Palm avec Marianne Faithfull, ce dialogue a remporté un vif succès auprès des médias et du public lors de sa création en 2014. Les deux magnifiques acteurs, partenaires à la ville comme à la scène, Tania Garbarski et Charlie Dupont, que vous aurez peut-être vus à la Salle communale d’Onex au printemps dans Promenade de santé de Nicolas Bedos, ne manqueront pas de vous émouvoir.

Un tuyau d’évacuation de douche, un plombier et une femme en petite tenue. Ne vous y méprenez pas. Il ne s’agit pas d’un film érotique mais bien d’une comédie, à la fois profonde, piquante, indéniablement humoristique, dans laquelle il est question de désir et de solitude.

Appelé en urgence, un plombier ingénu est assailli par une cliente sexy en mal de relations physiques, qui lui propose de payer la facture en nature. Il accepte l’offre, mais souhaite comprendre, avant l’étreinte, pourquoi ce besoin irrépressible de sexe sans amour. A la fois flegmatique et fougueux, la moustache généreuse et revêtu de son bleu de travail, il ne cesse de louvoyer entre réserve et attirance. Quant à elle, dans un va-et-vient continu, elle sillonne l’espace, affriolante, incertaine parfois, tentant de comprendre les raisons de tant de retenue et d’hésitations. Les questions du plombier, a priori anodines, désarçonnent la belle et l’obligent à se livrer à une introspection. L’ébat souhaité devient débat philosophique, voire métaphysique. La rencontre se transforme en véritable joute verbale révélant avec humour nos angoisses, nos obsessions et nos échecs existentiels.

Texte et mise en scène : Philippe Blasband
Distribution : Tania Garbarski, Charlie Dupont
Assistanat à la mise en scène : Cachou Kirsch
Scénographie : Jean-François Cassart
Costumes : Chandra Vellut
Lumière : Virginie Saint-Martin
Photos : Marianne Grimont

Une production du Théâtre Le Public – Bruxelles

14.07.2016 - Le Temps - Marie-Pierre Genecand
"A l'Orangerie, on vous dit tout sur les plombiers sexy"

14.07.2016 - Tribune de Genève - Philippe Muri
"Dieu, le sexe et la plomberie"

14.07.2016 - La 1ère, RTS
Vertigo

Horaires : Tous les soirs à 20h SAUF les 13, 15, 17, 20 et 22 juillet à 19h (relâche : le 18 juillet)
Durée : 1h10'

 

Texte et mise en scène : Philippe Blasband

Distribution : Tania Garbarski, Charlie Dupont

Assistanat à la mise en scène : Cachou Kirsch

Scénographie : Jean-François Cassart

Costumes : Chandra Vellut

Lumière : Virginie Saint-Martin

Photos : Marianne Grimont

 

Une production du Théâtre Le Public – Bruxelles

Afin de perpétuer les liens tissés depuis 2014 avec le Théâtre Le Public de Bruxelles, la Belgique sera mise à l’honneur avec la pièce Tuyauterie. Ecrite et mise en scène par l’écrivain et cinéaste Philippe Blasband, connu également comme scénariste pour les films Une liaison pornographique et Irina Palm avec Marianne Faithfull, ce dialogue a remporté un vif succès auprès des médias et du public lors de sa création en 2014. Les deux magnifiques acteurs, partenaires à la ville comme à la scène, Tania Garbarski et Charlie Dupont, que vous aurez peut-être vus à la Salle communale d’Onex au printemps dans Promenade de santé de Nicolas Bedos, ne manqueront pas de vous émouvoir.

Un tuyau d’évacuation de douche, un plombier et une femme en petite tenue. Ne vous y méprenez pas. Il ne s’agit pas d’un film érotique mais bien d’une comédie, à la fois profonde, piquante, indéniablement humoristique, dans laquelle il est question de désir et de solitude.

Appelé en urgence, un plombier ingénu est assailli par une cliente sexy en mal de relations physiques, qui lui propose de payer la facture en nature. Il accepte l’offre, mais souhaite comprendre, avant l’étreinte, pourquoi ce besoin irrépressible de sexe sans amour. A la fois flegmatique et fougueux, la moustache généreuse et revêtu de son bleu de travail, il ne cesse de louvoyer entre réserve et attirance. Quant à elle, dans un va-et-vient continu, elle sillonne l’espace, affriolante, incertaine parfois, tentant de comprendre les raisons de tant de retenue et d’hésitations. Les questions du plombier, a priori anodines, désarçonnent la belle et l’obligent à se livrer à une introspection. L’ébat souhaité devient débat philosophique, voire métaphysique. La rencontre se transforme en véritable joute verbale révélant avec humour nos angoisses, nos obsessions et nos échecs existentiels.

 

Presse:

14.07.2016 - Le Temps - Marie-Pierre Genecand

"A l'Orangerie, on vous dit tout sur les plombiers sexy"

 

14.07.2016 - Tribune de Genève - Philippe Muri

"Dieu, le sexe et la plomberie"

 

14.07.2016 - La 1ère, RTS

Vertigo

 

Crédits photos: Marianne Grimont

 


avec Tania Garbarski et Charlie Dupont