tournez votre écran
 
décembre 2018
  • SAM

    01

  • DIM

    02

  • LUN

    03

  • MAR

    04

  • MER

    05

  • JEU

    06

  • VEN

    07

  • SAM

    08

  • DIM

    09

  • LUN

    10

  • MAR

    11

  • MER

    12

  • JEU

    13

  • VEN

    14

  • SAM

    15

  • DIM

    16

  • LUN

    17

  • MAR

    18

  • MER

    19

  • JEU

    20

  • VEN

    21

  • SAM

    22

  • DIM

    23

  • LUN

    24

  • MAR

    25

  • MER

    26

  • JEU

    27

  • VEN

    28

  • SAM

    29

  • DIM

    30

  • LUN

    31

Mame Coumba Bang

MAME COUMBA BANG

Mame Coumba Bang est le génie protecteur de la ville de Saint-Louis, elle vit dans le Fleuve Sénégal, sous le pont Fedherbe qui relie le quartier de Sor à l’île. Son caractère mystérieux et son visage non dévoilé jusque-là, incitent les habitants de Saint-Louis à lui attribuer des caractéristiques, à l’imaginer selon des histoires et des anecdotes transmises oralement. Ce mythe, qui existe depuis la nuit des temps, continue à être actuel et présent dans la conscience collective. Cette exposition sur la légende de Mame Coumba Bang a été réalisée à partir des visions personnelles des élèves du Collège Didier Marie de Saint-Louis du Sénégal, dans le cadre des cours d’art plastique de Mbaye Diop, artiste peintre et sérigraphe.

Un livret issu de ce travail a été publié en Suisse par les éditions Ripopée qui participent au projet sur place au Sénégal et poursuivent des échanges en vue d’autres publications.

août-septembre

Mame Coumba Bang

LES ELÈVES DU COLLÈGE DIDIER MARIE, SAINT-LOUIS, SÉNÉGAL

Horaire

Tous les jours de l'ouverture du TO dès 17h

Durée: ma-di

lieu de l'événement

Petite Serre

Distribution

Tarifs

ENTRÉE LIBRE

ÉVÉNEMENTS PASSÉS

août-septembre

Mame Coumba Bang

LES ELÈVES DU COLLÈGE DIDIER MARIE, SAINT-LOUIS, SÉNÉGAL

27.06-30.09.18

Le plus vieux paysage du monde

Pauline Julier

juillet-septembre

Le temple de la vache sacrée

Alexandre Joly

S'INSCRITE À LA NEWSLETTER

 
En m'abonnant, j'accepte d'être contacté par le Théâtre de l'Orangerie