tournez votre écran
Bannière saison 2020

Edito

Edito du 8 au 27 septembre

 

Nous voilà sur le chemin qui mène vers le dernier mois de notre saison 2020.

Notre cabane en haut de la colline, au milieu du parc La Grange, notre petit théâtre, est passé entre les gouttes d’une épidémie. Longtemps, nous ne savions pas si nous allions pouvoir accueillir spectatrices et spectateurs. Le TO n’est ensuite pas passé entre les gouttes d’une tempête qui a arraché des arbres, couché au sol nos structures extérieures et inondé notre salle.

Notre dernier mois d’activité est encore intense, néanmoins, le témoin passe d’ores et déjà aux collègues qui ouvrent leurs saisons théâtrales. Nous sommes de tout cœur avec elles, eux, et surtout avec les artistes, car le futur reste fragile. Nous avons besoin que les autorités compétentes soutiennent l’édification de nos îlots de résistance poétique, et nous avons besoin des individus, des artistes, qui se positionnent, qui créent, qui pensent à demain.

Andrea Novicov et l’équipe du TO

« Faire des cabanes : imaginer des façons de vivre dans un monde abîmé. Trouver où atterrir, sur quel sol rééprouvé, sur quelle terre repensée, prise en pitié et en piété. Mais aussi sur quels espaces en lutte, discrets ou voyants, sur quels territoires défendus dans la mesure même où ils sont réhabités, cultivés, imaginés, ménagés plutôt qu’aménagés. Pas pour se retirer du monde, s’enclore, s’écarter, tourner le dos aux conditions et aux objets du monde présent. Pas pour se faire une petite tanière dans des lieux supposés préservés et des temps d’un autre temps, en croyant renouer avec une innocence, une modestie, une architecture première, des fables d’enfance, des matériaux naïfs, l’ancienneté et la tendresse d’un geste qui n’inquiéterait pas l’ordre social… 

Mais pour leur faire face autrement, à ce monde-ci et à ce présent-là, avec leurs saccages, leurs rebuts, mais aussi leurs possibilités d’échappées. Loin du cabanon solitaire de Thoreau (qui élaborait près du lac de Walden une réflexion sur les vertus d’une vie à l’écart, même si la solitude d’une aventure rendue à la nature s’y concevait comme une révolte). 

Faire des cabanes aux bords des villes, dans les campements, sur les landes, et au cœur des villes, sur les places, dans les joies et les peurs. Sans ignorer que c’est avec le pire du monde actuel (de ses refus de séjours, de ses expulsions, de ses débris) que les cabanes souvent se font, et qu’elles sont simultanément construites par ce pire et par les gestes qui lui sont opposés. 

Faire des cabanes en tous genres – inventer, jardiner les possibles ; sans craindre d’appeler « cabanes » des huttes de phrases, de papier, de pensée, d’amitié, des nouvelles façons de se représenter l’espace, le temps, l’action, les liens, les pratiques. Faire des cabanes pour occuper autrement le terrain ; c’est-à-dire toujours, aujourd’hui, pour se mettre à plusieurs.

Surtout pas pour prendre place, se faire une petite place là où ça ne gênerait pas trop, mais pour accuser ce monde de places – de places faites, de places refusées, de places prises ou à prendre.. » 

Marielle Macé, Nos cabanes, Éditions Verdier, 2019

 

La presse parle du TO

Tribune de Genève, 29 mai, L'OSR se remet en jeu avec des concerts gratuits, Rocco Zacheo

GoOut, n°82 - juillet-août 2020, Théâtre. Bouffée d'air culturel, Ameidie Terumalai - A lire en PDF

Tribune de Genève, 2 juillet, L'Orangerie essuiera une "Tempête", Benjamin Chaix

Radio Vostok – Bleue comme une orange, 2 juillet, Traversée dans la programmation du TO

Epic Magazine, 10 juillet, Le Genève culturel en été? La sélection de la rédaction

Le Temps, 10 juillet, "Notre théâtre s'attaque au mâle blanc", Alexandre Demidoff - A lire en PDF

Le Courrier, 17 juillet, Andrea Novicov. Changer de cap, Jorge Gajardo - A lire en PDF

Radio Cité Genève - Le Grand Invité, 30 juillet, Interview d'Andrea Novicov, Gilles Soulhac

Radio Cité Genève - Le Grand Invité, 7 août, Interview d'Andrea Novicov, Gilles Soulhac

Léman Bleu - Cult.ge, 27 août, L’Orangerie, un théâtre dans le parc, Michel Thorimbert 

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

 
Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant nos activités. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans chacun de nos mails.