tournez votre écran
Bannière saison 2020

Edito

NAÎTRE OU NE PAS NAÎTRE MARCHANDISE

 

Edito n°2, 9 - 27 juillet

Après ce que le monde a vécu ces derniers mois, le titre du premier spectacle ne pouvait être plus évocateur : La Tempête. Shakespeare écrit ce chef-d’oeuvre alors que l’Angleterre devient un empire colonial ; le personnage principal Prospero déchaîne les forces de la nature pour conquérir ses terres. Maîtriser la matière vivante pour la tordre à son avantage nous a caractérisé et nous caractérise encore, en tant qu’espèce vivante. Aujourd’hui, la planète gronde de rage, et blessée, elle semble réagir.

La question environnementale est étroitement liée à l’accumulation de richesses du monde occidental. La culture de la spoliation, l’appropriation de terres considérées comme des conquêtes, les indigènes traité·e·s en marchandises ou en outils de travail… Tout cela prend d’immenses proportions, sous couvert de découvertes.

Cette saison le voyage nous permet de regarder de près et d’interroger la marchandisation du monde, sous plusieurs angles. Les deux spectacles suivants sont des accueils, en partenariat avec la Sélection suisse en Avignon. Opa, de Mélina Martin, nous permet de suivre le long périple d’Hélène de Troie, et par extension de millions de femmes, entre la séductrice et le trophée de guerre. Dans La Collection du Collectif BPM, il est aussi question d’objets, cette fois porteurs d’une valeur affective et symbolique, et de leur capacité à perdurer.

Du côté du jeune public en juillet, Le Pinceau magique de Deirdre Foster et Joëlle Gagliardini et Le Voyage des oiseaux de Marc Philippin, vous emmènent en famille à travers des voyages merveilleux entre la Chine, la Perse et le parc La Grange.

Pour créer un écosystème enveloppant au mieux les thématiques de notre saison, nous accueillons, parmi les expositions, le cabinet de curiosités de Camille Renversade, les photographies des esclaves d’aujourd’hui de Christophe Chammartin et dans un esprit plus joyeux, une série de plantes précieuses venues des pays chauds, prêtées par les Conservatoire et Jardin botaniques de Genève.

Que votre voyage en compagnie du Théâtre de l’Orangerie soit fait de plaisir, d’émerveillement et de respect, comme un prélude à une autre façon de sillonner la planète et ses mystères !

 

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

 
Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant nos activités. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans chacun de nos mails.