tournez votre écran
TO SLIDE Oiseau

Bon, alors, faisons-le. Tout simplement.

 

Le monde était au bord du gouffre : terres desséchées, dérèglement climatique arrivé à un point de non-retour, tensions ethniques sur tous les continents, inégalités économiques à leur paroxysme, et un virus pernicieux obligeant l’économie mondiale à s’arrêter. 

A l’heure du redémarrage, et nous nous en étonnons encore aujourd’hui, les êtres humains eurent le courage remarquable, après des décennies de déni, de ne pas recommencer de la même manière.

L’argent enterré dans les banques et une partie des grandes fortunes furent utilisés pour garantir un revenu de base à chaque individu, le temps que l’économie se reconvertisse à la décroissance. L’accent fût mis sur la qualité des produits, les circuits courts et les modes de productions respectueux.

Ce temps de répit offert à la population lui permit d’apprendre de nouveaux métiers, nécessaires à la transition : résilience, respect, joie, partage, culture, bonheur, solidarité.

Une partie non négligeable de cet argent fut allouée à la culture, car il était devenu évident qu’elle permettait aux citoyennes et citoyens de mieux saisir les enjeux sociétaux et de participer d’une manière pertinente aux choix de la communauté. 

Pesticides et autres produits chimiques utilisés dans l’agriculture furent interdits du jour au lendemain, et leurs producteurs soutenus dans une reconversion à la culture biodynamique et intégrée.

Les dettes des pays pauvres furent effacées et des aides importantes furent allouées, proportionnellement à leur engagement en faveur de l’égalité des genres, des origines ethniques et de leur investissement pour la santé, l’éducation et la culture.

Et encore, et bien plus encore…

Vous vous arrêtez maintenant dans votre récit. Vos enfants, petits-enfants vous regardent, suspendus à vos lèvres, puis vous répondez à la question qu’ils n’osent pas poser : « Oui, oui, bien sûr… j’étais là en 2020. Oui, j’y ai participé, activement…».

Imaginez le regard qui se pose sur vous. Le voyez-vous, l’émerveillement, la fierté, l’admiration dans leurs yeux ? Leur joie de pouvoir courir chez leurs copines et copains et les entendre dire en vous montrant au loin : « Ma maman, mon papa, ma tante, mon grand-père était là ! Et elle·il a participé à rendre le monde si extraordinaire ! C’est vrai ! Viens, elle·il va te raconter ! »

Ce n’est pas beau tout cela ? Et bien, faisons-le. Tout simplement.

 

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

 
Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant nos activités. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans chacun de nos mails.