À Propos

Une masse imposante, escarpée, indomptable, le Nanga Parbat, surnommée « La Montagne tueuse », est en ligne de mire de la future légende vivante de l’alpinisme, Reinhold Messner.

Commence alors l’expédition bouleversante de cet homme et de son frère qui ne peuvent faire autrement que de se mesurer à ce que l’environnement offre de plus radical et intemporel. Une manière d’interroger cette co-naissance que nous avons perdue avec le monde minéral. Quel besoin de se frotter à la puissance de la matière, quand on sait qu’elle aura toujours le dernier mot ? L’espace scénique imaginé est une sorte de laboratoire climatique, soumis aux aléas d’un dispositif lumineux, musical et sonore. Une scénographie sobre, où la lumière sculpte les corps et fait respirer l’espace d’une immensité, modifiant constamment la perception qu’on peut en avoir.

À mi-chemin entre théâtre documentaire et récit poético-musical, ce spectacle polyphonique plonge le public au cœur d’une aventure vertigineuse, entre fraternité, folie humaine et déploiement de la force de la montagne.

Cliquez sur Réserver

Distribution

Texte : Mali Van Valenberg | Mise en scène : Olivier Werner | Jeu : Pierre-Isaïe Duc, Céline Goormaghtigh, Mali Van Valenberg | Musique live: Didier Métrailler | Création sonore: Ben Tixhon | Scénographie: Diane Thibault | Lumières: Estelle Becker | Fumée: Laurent Boulanger | Costumes : Cécile Revaz | 
Production : Jusqu’à m’y fondre
 | Coproduction : Le Spot, Le Crochetan | 
Soutiens : ThéâtrePro Valais, Ville de Sion, SSA, TLH-Sierre, TKM, Ernest Göhner Stiftung, Fondation Michalski

www.jusquamyfondre.ch

Prochainement